Les charges relatives à la copropriété de plus en plus impayées. Le constat a été fait et indexé par un rapport récent élaboré par le ministère français de la Justice. En effet, le contentieux des copropriétés a connu une évolution notoire durant la décennie 2007–2017.  Et la situation est limpide comme de l’eau de roche : 80% du contentieux dans ce secteur est relatif aux impayés des charges sur la décennie considérée. Un constat alarmant qui suscite l’inquiétude des acteurs du secteur notamment le volet relatif à l’accumulation des arriérés.

Les charges, essentielles dans le bon fonctionnement d’un immeuble

Les charges de copropriétés constituent des incontournables pour le bon fonctionnement d’un immeuble. Ce sont les copropriétaires qui s’acquittent du paiement de ces charges et qui les votent durant les assemblées générales de copropriété. Ces charges sont diverses et nombreuses, elles vont du chauffage des parties communes à l’entretien des escaliers, en passant par l’entretien de l’ascenseur et le salaire du gardien, entre autres. Chaque type de charge a évidemment un coût. Malgré tout, si l’acquittement des charges de copropriété constitue un devoir pour le copropriétaire, ils sont aujourd’hui nombreux qui s’en dédouanent et amassent les impayées. Le constat a été fait et dressé dans un rapport récent par le ministère de la Justice. Ces charges impayées ont un impact direct sur le bon fonctionnement des immeubles.

De plus en plus d’immeubles confrontés aux procédures de recouvrement

Les dernières décennies ont vu les saisies de justice s’accumuler au niveau de nombreux immeubles pour défaut de paiement. Cette tendance s’est accrue de près de 30 %. Ces saisies représentent ainsi les raisons premières de nombreux litiges au niveau des copropriétés. Elles relèguent ainsi loin les demandes concernant l’annulation des résolutions issues de l’assemble générale ou encore les délits liés au règlement de la copropriété. Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux les immeubles qui sont sous le coup de cette procédure qui vise à récupérer l’argent réservé au bon fonctionnement de ceux-ci quand les charges de copropriété ne sont pas versées. Cette problématique mobilise d’ailleurs, le plus souvent les syndics professionnels. Ils n’hésitent pas parfois à s’organiser en équipe pour s’occuper des charges impayées et des démarches. Ce qui montre que les charges de copropriété impayées constituent un cataclysme des copropriétés.

Un endettement croissant notamment les immeubles parisiens

En outre, le rapport du ministère de la Justice montre que les charges impayées ont connu un accroissement important notamment durant la décennie 2007-2017. Il s’agit donc d’une situation réelle qui impacte considérablement les immeubles et les sommes dues deviennent de plus en plus importantes. Cette forte accumulation de défauts de paiement des charges de copropriété, constitue une des nombreuses difficultés dont sont confrontés les syndics ou assemblées de copropriété. Parmi les régions les plus touchées par les impayées de charges de copropriété, la ville de Paris arrive en tête de liste. En effet, près de 11% des litiges sont concentrés dans la capitale française contre 43% pour l’ensemble de l’Ile-de-France. En plus, 32% de ces litiges sont relatifs à des impayées de charges qui dépassent les 10 000 euros. Ce qui donnent forcement le tournis aux copropriétaires et syndics.

Credit Leader* est une marque  de Courtiers Associés. Courtiers Associés est immatriculée au registre de l’ORIAS en tant que Courtier en opérations de banque et en services de paiement (COBSP),  Courtier d’assurance ou de réassurance (COA), sous le numéro 16 00 0423 (site : www.orias.fr) et soumise au contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR – site : acpr.banque-france.fr), 4 Place de Budapest – CS 92459 -75436 Paris Cedex 09 -Tel : +33 1 49 95 40 00-Fax :+33 1 49 95 40 48 – Email : bibli@acpr.banque-france.fr.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
2019 Copyright Courtiers Associés. Tous droits réservés. Mentions légales.